Site archéologique de Glanum

Le visage culturel de la Provence : Bienvenue à SAINT-RÉMY DE PROVENCE

Vous avez décidé de passer vos vacances dans le sud de la France, en Provence : découvrez le visage culturel et historique insolite qu’offre Saint Rémy de Provence situé au coeur du Massif des Alpilles. Lieux de calme, à l’abri des fortes chaleurs de l’été, laissez vous séduire par le patrimoine exceptionnel qui s’offre à vous le temps d’une parenthèse enchantée.

Ce village est tout d’abord le lieu-dit des Alpilles, situé à dans le triangle des villages d’Eygalières, les Baux de Provence et Maussane les Alpilles. Véritable petite bourgade avec ses boulevard ombragés des platanes ou il fait bon flâner au rythme doux de la Provence. De la porte Jean Jaurès aux portes de la vielle ville, vous découvrez, outre les galeries d’art et les terrasses de cafés, 4 visites incontournables : le Musée Estrine, le Musée des Alpilles, Saint Paul de Mausolé et le site archéologique de Glanum.

LE SITE ARCHÉOLOGIQUE DE GLANUM

Au pied des Alpilles le site archéologique de Glanum se caractérise par d’importants monuments religieux et civils découverts en 1921. Glanum est une ville sanctuaire au carrefour de deux voies antiques reliant l’Italie à l’Espagne. Située au sud de la ville de Saint-Rémy-de-Provence, en direction des Baux-de-Provence, la cité s’étend à l’entrée d’un défilé rocheux qui mène au mont Gaussier. Le mausolée et l’Arc de triomphe de Glanum, voisins de quelques mètres, sont appelés traditionnellement les « Antiques de Saint-Rémy-de-Provence ». Leur situation au flanc des Alpilles et leur état de conservation leur ont assuré une célébrité bien antérieure à la redécouverte tardive de la ville de Glanum.

Glanon, cité grecque vouée à un dieu guérisseur, avant d’être le Glanum, cité antique de l’empire romain, a connu son apogée à l’époque du premier empereur romain Auguste. Son développement s’est appuyé sur la protection des reliefs des Alpilles, la présence d’une source sacrée et le voisinage de la Voie Domitienne. La ville repose sur plusieurs strates d’occupation, que l’on peut regrouper en trois grandes périodes : période gauloise, période d’influence hellénistique, et enfin période romaine.

LE MUSÉE ESTRINE

Véritable joyau de l’architecture provençale du XVIII e siècle, l’Hôtel Estrine a été construit en 1748 pour abriter le Siège de la judicature des Princes de Monaco. Entièrement restauré en 1989 et récompensé par le Prix du Patrimoine Vivant de la Fondation de France, il abrite le Musée Estrine depuis 2007, jeune musée de France.

Pour rendre hommage à Vincent Van Gogh, le musée Estrine a réalisé un espace pédagogique multimédia consacré à la vie et à l’œuvre du peintre. Le centre d’interprétation Vincent Van Gogh permet aux visiteurs de (re)découvrir le parcours humain et artistique de cette personnalité exceptionnelle et son influence sur la création du XXe et XXIe siècle.

La collection du Musée Estrine est dédiée à la peinture et aux arts graphiques des XXe et XXIe siècle dans la filiation des deux grands artistes qui ont marqué la ville de Saint-Rémy-de-Provence, Vincent van Gogh et Albert Gleizes. Avec plus de 1000 oeuvres, cette collection dresse un riche panorama de la création régionale et nationale. Deux à trois expositions temporaires sont organisées chaque année autour de thèmes importants de la peinture ou de peintres et dessinateurs de grand talent.

LE MUSÉE DES ALPILLES

Dans l’intimité d’une architecture d’époque Renaissance, le musée des Alpilles propose un parcours muséographique contemporain pour le plaisir de découvrir les richesses du patrimoine de la région (Musée de France). Situé dans le centre historique de Saint-Rémy-de-Provence, le musée des Alpilles est installé dans l’hôtel Mistral de Mondragon, ancien hôtel particulier d’époque Renaissance (classé Monument historique) construit autour d’une admirable cour intérieure. Créé en 1919 par Pierre de Brun.

Ethnologie

Promenade dans le temps et dans l’espace, l’exposition permanente du musée des Alpilles évoque diverses facettes insoupçonnées ou mal connues du patrimoine régional : du pastoralisme au costume traditionnel et à la tauromachie de type camarguais en passant par la culture et le commerce du chardon cardère, du pavot somnifère et des graines de semence. Pour mieux comprendre les paysages actuels, naturels et humains de cette partie de la Provence

Arts graphiques

Des œuvres de renommée internationale, signées Vincent van Gogh ou Albert Gleizes, sont nées ici. Mais à côté existe aussi le travail souvent remarquable de créateurs discrets, anonymes ou de notoriété locale. Le cabinet d’arts graphiques et photographiques ainsi que l’atelier de typographie et de gravure traduisent la nouvelle orientation du musée vers les œuvres sur papier et la gravure contemporaine.

SAINT PAUL DE MAUSOLE

Le monastère Saint-Paul-de-Mausole est un monastère roman situé à Saint-Rémy-de-Provence. Le monastère doit son nom à la proximité du mausolée de Glanum, qui forme avec l’arc de triomphe de Glanum un ensemble que l’on appelle traditionnellement les « Antiques de Saint-Rémy-de-Provence ». Le monastère abrite un asile, l’hôpital psychiatrique de Saint-Paul-de-Mausole, qui se nomme aujourd’hui la « Maison de Santé de Saint-Paul -de-Mausole».

Vincent Van Gogh séjourna un an dans cet hôpital psychiatrique, du 3 mai 1889 au 16 mai 1890, peu avant sa mort. Il y peignit de très nombreuses toiles : autoportraits, mais aussi Iris, La Nuit étoilée, Les Cyprès, Le Champ de blé au faucheur,

À l’étage situé au-dessus des galeries du cloître se trouvent les chambres de l’asile : on y visite aujourd’hui encore la reconstitution de la chambre que Van Gogh occupa au premier étage.

Saint Paul de Mausole